L'importance de l'intelligence émotionnelle dans le processus de recrutement

Importance of Emotional Intelligence in Hiring
Summary

Lorsqu’il s’agit de prédire le rendement au travail dans le processus de recrutement, le débat porte souvent sur le QI (quotient intellectuel) par rapport au QE (quotient émotionnel). Alors que certains domaines continuent de prioriser le QI dans le milieu de travail d’aujourd’hui, d’autres recherchent activement des candidats avec un ensemble de compétences bien équilibré qui va au-delà de la logique pure.

Une étude menée par Talent Smart a déjà révélé que 58 % de la réussite au travail est attribuée à l’intelligence émotionnelle. Ainsi, les compétences techniques et l’expérience ne sont plus les seuls facteurs de différenciation. Les entreprises reconnaissent de plus en plus le rôle essentiel que joue l’intelligence émotionnelle dans la création d’équipes performantes. Qu’est-ce que le QE et pourquoi devrait-il être une priorité absolue dans votre stratégie d’embauche?

Définition de l’intelligence émotionnelle :

L’intelligence émotionnelle fait référence à la capacité d’une personne à comprendre, gérer et exprimer ses propres émotions, ainsi qu’à percevoir, comprendre et influencer les émotions des autres.

Les travaux révolutionnaires de Daniel Goleman en particulier sur l’intelligence émotionnelle ont révolutionné notre compréhension du potentiel humain. Sa théorie décrit cinq composantes fondamentales qui contribuent à la capacité d’une personne à comprendre, à utiliser et à gérer ses propres émotions, ainsi que les émotions des autres. Ces composantes travaillent ensemble pour influencer le comportement et le succès général dans divers aspects de la vie, y compris le lieu de travail.

Voici un récapitulatif des cinq composantes de base :

  • La conscience de soi: C’est le fondement du QE. Il fait référence à la capacité d’une personne de reconnaître ses propres émotions et leur impact sur ses pensées et ses comportements. Une personne ayant une grande conscience de soi peut identifier ses forces et ses faiblesses, ainsi que ses déclencheurs émotionnels.
  • La régulation de soi: Cette composante repose sur la conscience de soi. Cela implique la capacité de gérer efficacement vos émotions, y compris en retardant la gratification, en contrôlant les impulsions et en se calmant lors de situations stressantes.
  • La motivation: Cela va au-delà du simple fait d’avoir des objectifs. Il s’agit de la motivation interne et de la passion qui alimentent vos actions. Une personne très motivée a un sens aigu de la raison d’être et de l’orientation, et elle est capable de rester concentrée et résiliente face aux défis.
  • L'empathie: Cela fait référence à la capacité de comprendre et de partager les sentiments des autres. Ceux qui ont une forte empathie peuvent percevoir les émotions des autres, à la fois verbalement et non verbalement, et peuvent voir les choses du point de vue d’une autre personne.
  • Les aptitudes sociales: Cette composante met l’accent sur votre capacité à établir et à maintenir des relations saines. Il englobe un large éventail de compétences, y compris une communication efficace, la résolution de conflits, le travail d’équipe et l’établissement de relations avec les autres.

Ces cinq composantes sont interconnectées et travaillent ensemble pour créer une base solide pour l’intelligence émotionnelle. Par exemple, une conscience de soi élevée peut vous aider à mieux réguler vos émotions, ce qui peut contribuer à une motivation accrue et à des interactions sociales plus efficaces.

Les 5 composantes de l’intelligence emotionnelle
Les 5 composantes de l’intelligence émotionnelle selon Daniel Goleman

Pourquoi les entreprises devraient-elles privilégier l’embauche basée sur l’intelligence émotionnelle ?

Alors que l’automatisation et l’IA prennent en charge les tâches routinières, la contribution humaine devient florissante. Les soft skills comme être empathique, conscient de vos propres émotions et être capable de construire de bonnes relations deviennent la clé, et les CV en acier ne sont plus la seule clé pour décrocher le travail de rêve.

D’autre part, les entreprises constatent progressivement qu’avoir des travailleurs qui sont bons dans ces soft skills est bénéfique à bien des égards. En fait, des études ont montré que les personnes émotionnellement intelligentes gagnent 29 000 $ de plus par an par rapport à la moyenne, comme la demande pour ces profils devrait augmenter à 26 % d’ici 2030.

Voici quelques bénéfices d'embaucher des employés ayant un QE élevé :

  • Renforcer les équipes et fluidifier la communication : Les employés ayant un QE élevé réussissent mieux à collaborer, à résoudre les conflits de façon constructive et à favoriser un environnement de travail positif. Cela permet d’accroître la cohésion de l’équipe, la productivité et le moral général.
  • Amélioration des interactions avec les clients : Les employés dotés d’une forte intelligence émotionnelle excellent à établir des relations avec les clients. Ils peuvent naviguer dans des situations difficiles calmement, écouter activement et communiquer efficacement, ce qui conduit à des relations plus solides et à une plus grande satisfaction des clients.
  • Un potentiel de leadership élevé : Les grands leaders possèdent un haut degré d’intelligence émotionnelle. Ils peuvent inspirer et motiver les autres, déléguer des tâches efficacement et fournir une rétroaction constructive qui favorise la croissance et le développement.

word image 35189 2

  • Moins de stress et de conflits: Les individus émotionnellement intelligents sont habiles à gérer leur propre stress et à réguler leurs émotions sous pression. Cela se traduit par un environnement de travail plus calme avec moins de conflits interpersonnels et une prise de décision améliorée.
  • Adaptabilité accrue et gestion du changement : Le lieu de travail moderne est en constante évolution. Les employés ayant un QE élevé peuvent s’adapter au changement plus facilement, gérer l’incertitude efficacement et demeurer positifs et résilients face aux défis.

Comment peut-on évaluer l'intelligence émotionnelle pendant un entretien d'embauche ?

La question de l’entrevue, « Racontez-moi une fois où vous vous êtes senti dépassé », peut sembler cliché, mais elle en révèle plus qu’il n’y paraît. Cette question apparemment élémentaire porte en fait sur l’intelligence émotionnelle (QE) d’un candidat, en particulier sa capacité à gérer les conflits et à surmonter les situations difficiles. En analysant leur réponse, les professionnels des RH peuvent évaluer les aspects comportementaux du candidat comme la conscience de soi, la gestion du stress et l’approche de résolution de problèmes sous pression.

Généralement, les recruteurs et les responsables RH utilisent l’une de ces méthodes ou même une combinaison de plusieurs pour une perspective bien équilibrée :

  • L'entrevue comportementale: Posez des questions qui portent sur des expériences passées où le candidat a fait preuve d’intelligence émotionnelle. Par exemple, « Parlez-moi d’une fois où vous avez dû gérer un conflit avec un collègue. »
  • Les test de jugement situationnel (TJS): Ces évaluations présentent des scénarios hypothétiques et demandent aux candidats de choisir la réponse la plus appropriée. Cela peut révéler leurs compétences en résolution de problèmes et leur intelligence émotionnelle sous pression.
  • tests d'échantillons de travail: Attribuez une tâche pertinente au poste qui nécessite une collaboration ou des compétences en résolution de problèmes. Cela peut donner un aperçu de leurs capacités de communication et de travail d’équipe.

Une autre méthode bien reconnue est Le test d’intelligence émotionnelle global Celui-ci est inspiré du modèle de compétences en intelligence émotionnelle de Goleman (2002). Pour le transmettre, cliquez simplement sur ce lien ci-dessous, assurez-vous seulement de répondre à toutes les questions avec précision et d’être complètement honnête :

Je prends le test !

Conclusion :

Bien que certains postes exigent des soft skills plus puissantes comme les représentants du service à la clientèle, les enseignants et les personnels de santé, d’autres postes évoluent pour exiger plus de communication, même le programmeur le plus introverti a besoin d’un certain QE pour gérer sa journée! Ainsi, construire une équipe avec une forte intelligence émotionnelle, non seulement créera un environnement de travail plus positif, mais stimulera également l’innovation et la résolution de problèmes au sein de l’équipe.

Summary
Oops. Something went wrong. Please try again later.
Thanks, your sign-up request was successful. Welcome to Pentabell !

Subscribe to our Newsletter 

Join Our 10K+ Community and Stay Informed!

More Posts

Leave a Comment