Les soft skills : qu'est-ce que c'est ? et comment les évaluer?

What Are Soft Skills

Si les hard skills sont évidemment nécessaires à l'embauche, les soft skills sont de plus en plus demandées. Pour plaire aux recruteurs, vous devez valoriser non seulement vos compétences techniques, mais aussi vos compétences transversales, car ce sont elles qui feront de vous un collaborateur agréable.

Les recruteurs et les managers accordent davantage d'attention à la capacité de se comporter et d'interagir efficacement avec les autres. Ces compétences non techniques englobent un large éventail de caractéristiques personnelles, dont certaines peuvent être acquises dans le cadre d'activités artistiques (créatives) ou sportives (esprit d'équipe, résistance au stress, etc.). Les connaissances techniques et les compétences professionnelles sont toujours requises, mais les "soft skills" peuvent vous aider à vous démarquer.

Comment peut-on définir les soft skills ?

Les soft skills n'ont pas de définition ou de traduction unique. Selon le dictionnaire Oxford, il s'agit de "caractéristiques personnelles qui permettent d'interagir efficacement et harmonieusement avec les autres." Par conséquent, les soft skills sont diamétralement opposés aux hard skills, qui sont de nature purement technique et académique.

Quelles sont les principales soft skills à maîtriser en entreprise ?

La liste ci-dessous est basée sur les listes distinctes de Jérôme Hoarau et Julien Bouret, ainsi que sur le classement du Forum économique mondial des compétences non techniques à posséder en 2020.

La résolution des problèmes

« Dans un contexte de changement, les salariés doivent être orientés solution, selon Jérôme Hoarau.Ils doivent être en mesure d’améliorer une situation ». Le Forum économique mondial discute de la recherche de solutions à des problèmes difficiles. Julien Bouret évoque la "prise de décision" avec ses propres mots : "Avec quel choix vous sentez-vous le plus à l'aise ? Si vous assumez la responsabilité d'un choix, la réalisation d'un projet et la mobilisation des autres seront beaucoup plus simples.

La confiance

Selon Jérôme Hoarau, "c'est à la fois la confiance en soi, pour faire face, mais aussi la confiance dans les autres, et la confiance dans l'avenir." Selon Julien Bouret, un manager doit impliquer ses équipes pour inspirer la confiance. "Les gens auront alors l'impression d'être valorisés...".

L’intelligence émotionnelle

Selon Julien Bouret, "l’intelligence émotionnelle" ou la gestion des émotions est la capacité à reconnaître ses propres émotions ainsi que celles des autres afin de ne plus les subir.

L’empathie

Il s'agit d'écouter de manière active et positive son interlocuteur, sans jugement ni confusion entre lui et soi-même, identifier, reconnaître et comprendre ses émotions et sentiments.

La communication

Tout est une question de communication, pour faire passer une information, il faut être concis, précis, et clair.

La gestion du temps

D’après Julien Bouret, l’un des gros problèmes auxquels nous sommes confrontés c’est la gestion du temps, nous courons tout le temps et nous avons du mal à s’organiser.

« Ce n'est pas au temps de nous gérer, mais à nous de gérer le temps. » souligne Julien Bouret.

C’est pour cette raison, il conseille de commencer à identifier les éléments qui nous font perdre plus du temps, et d’éviter de multiplier les tâches, ne pas subir le quotidien…etc

En premier lieu, le téléphone portable sur lequel nous passons de plus en plus de temps.

La gestion du stress

Il n'y a pas de bon stress, selon Julien Bouret, sauf s'il est ponctuel. Selon le coach, être stressé en permanence n'est pas normal. Le cerveau s'épuise car il a besoin d'énergie. La prise de décision devient alors plus difficile pour le cerveau. Le travail, la créativité et la confiance sont alors plus

La créativité

Connecter les choses, les concepts et les personnes est la clé, selon Jérôme Hoarau. Cela ouvre la voie aux innovations.

La curiosité

Selon Jérôme Hoarau, qui a également inclus "apprendre à apprendre" dans sa liste, "cela nous permet d'apprendre de nouvelles choses, mais aussi d'apprendre des autres et de nous-mêmes."

L’audace

C’est simplement le fait d’oser, de proposer des idées nouvelles, de tenter quelque chose de nouveau.

—————————————————–—

Au moment de l’entretien d’embauche vous vous faites évaluer par le recruteur non seulement sur vos compétences techniques (hard skills) mais aussi sur vos compétences humaines et comportementales souvent connues sous l’appellation soft skills.

Il s’avère donc important voir primordial de connaître vos propres soft skills, afin de pouvoir impressionner votre interlocuteur et éviter les mauvaises surprises.

Faites donc ce test et dites-nous ce que vous avez eu comme résultat :

  • Question 1 : Vous recevez plusieurs alertes e-mails de vos collègues sur un sujet non-prioritaire :

1. Vous avez des plages horaires fixes dans la journée pour traiter les mails sans vous déconcentrer dans vos missions et rompre votre organisation, vous les traiterez alors à ce moment-là.

2. “Tends la main, on te prend le bras”, vous préférez répondre quand vous l’aurez décidé. Autrement, ils pourraient penser que vous êtes à leur disposition.

3. Vous vous empressez de répondre à ces e-mails. Ce n’est pas une priorité pour vous, mais ça l’est sûrement pour eux. Au risque de vous distraire, vous leur accordez le temps nécessaire.

4. “Je le ferai plus tard”. Vous savez qu’à un moment de la journée, vous prendrez le temps de traiter ces mails. Au pire, quelqu’un a déjà dû apporter la réponse !

  • Question 2 : Quelles sont pour vous les meilleures qualités d’un RH ?

1. Son esprit d’analyse et son sens de l’organisation.

2. Son charisme et sa force de persuasion.

3. Sa sympathie et sa générosité

4. Sa créativité et son énergie.

  • Question 3 : Lorsque vous participez à un débat, qu’est-ce qui est le plus important pour vous ?

1. Prouver que vous avez raison avec un raisonnement logique et cartésien

2. Gagner le débat, tous les coups sont permis !

3. S’assurer que personne n’est contrarié et que chacun a, d’un certain point de vu, gagné

4. Avancer des idées et arguments fous auxquels personne n’aurait pensé

  • Question 4 : Comment décririez-vous votre environnement personnel et professionnel ?

1. Tout a une place bien précise et l’ensemble est cohérent, vous ne supportez pas le désordre.

2. Le désordre ne vous dérange pas et le plus souvent, quelqu’un se charge d’organiser votre espace pour vous. En revanche, vous ne supportez pas qu’on touche à certaines de vos affaires.

3. Que ce soit à la maison ou au travail, vous vous adaptez très facilement aux autres. Vous ne voulez surtout pas que vos proches et collègues se sentent mal ou oppressés par un environnement qu’ils n’apprécient pas.

4. Vous aimez votre “bordel organisé”. Seul(-e) vous savez où chaque chose se trouve et vous le vivez très bien comme ça !

  • Question 5 : Comment qualifieriez-vous votre cheminement de pensée ?

1. Logique : vous avez besoin que votre idée, quelle qu’elle soit, puisse être justifiée.

2. Toujours tourné vers le résultat : prendre du temps pour réfléchir, oui ! Mais il faut que cela puisse vous être profitable.

3. Profond : vous ne réfléchissez jamais sans penser au contexte : comment se sentiront les gens ? Comment votre idée ou projet pourrait-il être interprété ?

4. Singulier : lorsque vous pensez à quelque chose, vous avez besoin de sortir du lot et trouver une idée qui sort de l’ordinaire.

  • Question 6 : Comment qualifiez-vous votre capacité à ressentir de l’empathie pour les sentiments des autres ?

1. Vous ne ressentez pas forcément d’empathie, c’est une perte de temps.

2. Ressentir de l’empathie oui, pas pour n’importe qui. Simplement, si c’est pour une personne qui pourrait vous être utile.

3. Vous êtes une éponge émotionnelle, vous absorbez toutes les émotions des autres et avez de l’empathie à revendre.

4. Vous ressentez de l’empathie de façon aléatoire, cela arrive de temps en temps, mais toujours d’une façon excessive et extrême.

  • Question 7 : Comment qualifiez-vous votre capacité de travail ?

1. Méthodique et organisée : vous ne vous laissez pas perturber et aimez avoir une rigueur dans vos horaires.

2. Vous êtes un workaholic, vous ne vous arrêtez jamais ! Votre boulot est votre passion, vous pouvez travailler des heures, des nuits sans vous arrêter.

3. Vous avez tendance à vous laisser facilement distraire pour donner un coup de main à vos collègues.

4. Un rien ne vous distrait. Vous faites souvent de gros horaires, car votre capacité à vous envoler dans vos pensées et à discuter avec vos collègues est immense.

  • Question 8 : Comment qualifiez-vous votre attitude lors de travaux d’équipe ?

1. Vous n’intervenez que lorsque les idées commencent à prendre une tournure irrationnelle.

2. Vous prenez le lead sur le groupe, vous pilotez le workshop et accordez la parole aux autres lorsqu’ils demandent à intervenir.

3. Vous préférez intervenir lorsque les divergences d’opinion créent des tensions pour calmer l’ensemble des participants.

4. Vous donnez 50 idées à la seconde sans vraiment penser à la faisabilité. Pour vous, le plus important n’est pas de brainstormer, mais d’avoir le choix dans les directions.

  • Question 9 : Que pensez-vous des personnes qui ont des valeurs, convictions et pratiques différentes des vôtres ?

1. Vous n’avez pas d’avis sur le sujet, ça ne vous intéresse pas vraiment.

2. Vous pensez avoir la meilleure façon de faire et personne ne vous enlèvera ces convictions, mais vous savez faire preuve de diplomatie et juger… En silence !

3. Non seulement, vous acceptez ces personnes, mais vous cherchez à comprendre comment ça peut les rendre plus heureux pour mieux comprendre leur histoire.

4. Vous adorez les personnalités atypiques ! Le lambda, ça ne vous intéresse pas. Plus les personnes que vous côtoyez sont singulières et décalées, mieux c’est !

  • Question 10 : À quel point êtes-vous soucieux du regard des autres ?

1. Vous n’y accordez pas du tout d’importance.

2. Vous aimez le regard des autres. Pour le meilleur ou pour le pire, au moins on vous voit et on parle de vous !

3. Vous avez à cœur que les gens vous aiment et vous soient fidèles.

4. Vous savez que vous êtes sujet(-e) à être au cœur des discussions, vous l’avez compris et vous y êtes tout simplement habitué !

Résultat :

  • Vous avez un maximum de 1

Vous faites partie des 14 % de la population. Vous avez un esprit d’analyse et êtes extrêmement consciencieux et organisés. Vous ressentez le besoin de comprendre le pourquoi du comment.

Votre principal soft skill : votre sens de l’efficacité, à savoir :

Être concret ;

Avoir le sens des réalités ;

Avoir un esprit pragmatique (par opposition aux théories toutes faites) ;

Faire preuve d’un jugement approprié et adapté à la situation ;

Savoir garder le cap et ne pas perdre de vue les objectifs à atteindre ;

Être focalisé et rester concentré ;

Optimiser vos gestes et pensées (ne pas s’éparpiller dans tous les sens) ;

Savoir gérer le stress et les pressions extérieures ;

Être organisé et savoir « prioriser » les tâches.

  • Vous avez un maximum de 2

Vous faites partie des 18 % de la population. Vous êtes une personne charismatique qui sait persuader. Vous savez vous montrer direct et passer à l’action très rapidement. La procrastination, vous ne la connaissez pas ; le bon moment, c’est toujours maintenant.

Votre principal soft skill : votre sens de la communication, à savoir :

Avoir une bonne expression orale ;

Savoir établir un bon contact avec vos interlocuteurs ;

Savoir rédiger des communications écrites claires et structurées ;

Faire preuve de discernement dans votre style de communication ;

Savoir adapter votre discours selon la situation et les personnes ;

Être prêt à partager l’information et à en faire profiter les autres.

  • Vous avez un maximum de 3

Vous faites partie des 28 % de la population. Vous vous définissez comme un personnage chaleureux. Vous vous efforcez d’aller vers les autres, et aimez bien être appréciés de vos supérieurs et collègues. Vous êtes joyeux(-se) et passionné(-e) par votre emploi, mais aussi mettez un point d’honneur à mettre autrui à l’aise.

Votre principal soft skills : votre sens du collectif, à savoir :

Avoir un esprit d’équipe ;

Ne pas penser qu’à vous mais au groupe dans lequel vous évoluez ;

Partager vos connaissances ;

Être prêt à aider les autres ;

À écouter, à prendre de la distance par rapport à vos intérêts personnels, à être solidaire;

Faire preuve de sens éthique.

  • Vous avez un maximum de 4

Vous faites partie des 40 % de la population. Vous êtes amusant(-e), créatif(-ve) et ludique. Par ailleurs, vous faites également preuve d’une grande loyauté et d’une honnêteté sans faille envers ceux qui vous entourent.

Votre principal soft skills : Votre créativité et sens de l’initiative, à savoir :

Être plus qu’un simple exécutant ;

Ne pas attendre simplement les directives de la hiérarchie et être proactif ;

Savoir proposer des idées au bon moment et à la bonne personne ;

Savoir générer de nouveaux élans, des nouvelles perspectives, des idées originales ;

Prendre du temps pour réfléchir à de nouvelles manières de faire.

Le développement des hard skills et soft skills prend du temps, comme pour tout ce qui en vaut la peine. Certaines d'entre elles s'acquièrent par l'expérience professionnelle, et il se peut que vous soyez déjà compétent dans certaines d'entre elles. Vous aviez probablement déjà des soft skills qui faisaient partie de votre bagage personnel, mais vous n'en étiez pas conscient. Nous espérons que cet article vous a permis d' y voir plus clair.

Leave a Comment