La qualité de vie au travail (QVCT): comment et pourquoi la mettre en place ?

Quality of work life (QWL)

La qualité de vie au travail (QVT) a fait l'objet d'une grande attention ces dernières années et constitue désormais une préoccupation majeure des employeurs et des employés.

Dans cet article, nous allons examiner la QVCT, ses avantages et ses fondements théoriques. Pourquoi est-elle actuellement la première préoccupation des professionnels ?

Qu'est-ce que la qualité de vie au travail (QVT) ?

Les origines scientifiques du concept de QVT:

  • Le concept de la qualité de vie au travail est apparu en France dans les années 1970 ; il est l'aboutissement d'années de réflexion et de discussion, notamment sur la position du salairé au sein du lieu de travail.

         Ce constat est une réponse aux nombreuses critiques des styles précédents, comme le taylorisme. Après les recherches et les théories de Maslow sur ce qui

motive les gens au travail, l'idée de la QVT s'est particulièrement imposée aux États-Unis.

  • L'expression "QVT" a été utilisée pour la première fois en 1972 lors d'une conférence à New York. En raison de la préoccupation généralisée pour la santé et le bien-être des individus au travail, cet événement a donné lieu à de nombreuses définitions du terme, qui ont pris de l'importance.

Les différentes définitions de la QVT

Différentes définitions du concept de "QVT" sont fournies par l'ANACT (agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail) :

  • "La qualité de vie au travail concerne avant tout le travail, les conditions de travail, et le fait qu'elles permettent ou non de "faire un bon travail" dans un environnement agréable, dans le cadre des paramètres de son organisation."
  • “La qualité de vie au travail désigne les actions permettant de concilier à la fois l'amélioration des conditions de travail des salariés et la réussite de l’entreprise, notamment lorsque son organisations est en mutation.”
  • “Le concept de qualité de vie au travail peut être défini comme un sentiment de bien-être au travail ressenti à la fois collectivement et individuellement et englobant l'environnement, culture d'entreprise, , l'intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d'implication, le degré d'autonomie et de responsabilité, l'égalité, le droit à l'erreur accordé à chacun, la reconnaissance et la valorisation du travail accompli, etc.”

La différence entre QVT et QVCT

En décembre 2020, un nouvel Accord National Interprofessionnel (ANI) sur la santé au travail, a été signé par les différents partenaires sociaux, ce dernier reformule la volonté d’assurer santé et sécurité au travail.

L'ANACT a voulu ramener l'essentiel de ce qui aurait dû être la QVT avec son nouvel “ANI” pour 2020.

En promulguant la QVCT, ce sont donc les principes essentiels d’un environnement de travail orienté sécurité et santé physique et mentale qui sont réaffirmés, à savoir :

  • le bon équilibre entre santé au travail et qualité de vie
  • La proximité des entreprises et les services de santé au travail
  • Depuis la crise de Covid-19, l'accent a été mis encore davantage sur la prévention des risques professionnels, notamment ceux liés aux risques psychosociaux, aux maladies professionnelles et aux accidents du travail.

La notion de QVCT permet de recentrer la discussion sur les facteurs permettant de créer des conditions de travail réellement excellentes.

Le plan d'action RH repose fondamentalement, à nouveau, sur le management, le maintien dans l'emploi, la prise en compte du développement de la carrière des salariés, la gestion du changement, l'interaction sociale entre les salariés, le discours social et la mise en place de l'organisation du travail.

Ce nouvel acronyme souligne la responsabilité des employeurs en matière de santé et de sécurité de leurs employés. En cas de non-respect, leur responsabilité civile peut être engagée.

Comment améliorer la QVCT?

Depuis le nouvel accord national interprofessionnel, du 9 décembre 2020, nous parlons plus de QVT mais plutôt de QVCT. Ceci dit, cette progression sémantique n’est pas exclusivement liée à une question de terminologie, l’ajout de la lettre C de Conditions, donne plus de poids à ces dernières, ce qui permet la mise en place des projets impliquant la gestion du temps.

Cette idée, née d'un discours participatif continu, est décrite comme un "levier pour la santé, le maintien dans l'emploi et la performance économique et sociale de la structure." L'objectif est d'accroître l'engagement des salariés tout en élevant le niveau de qualité du travail et de l'environnement de travail.

La QVT a plusieurs domaines d'application différents. Ils concernent la modification des pratiques managériales, la qualité des missions, l’environnement, l’employabilité, les perspectives d’évolution, la formation, l’égalité ou encore l’équilibre des temps.

Les thématiques phares :

  • Le contenu et la qualité: L'autonomie, les instructions claires et concises, les outils disponibles, la répartition des charges, etc.
  • Le développement des talents: onboarding, montée en compétences, plan de formation, entretien annuel …
  • L’égalité professionnelle: entre les femmes et les hommes, pyramide des âges, diversité et inclusion.
  • Le work life balance : En raison de la flexibilité disponible et des modèles organisationnels hybrides, il est possible de l'améliorer, par exemple en soutenant un système de garde d'enfants ou en envisageant des plans comme la semaine de quatre jours.
  • La prise en compte de l'environnement: TMS, aménagement des postes, optimisation des déplacements, DUERP, aménagement des locaux…
  • Le climat social: le rôle des instances, les relations sociales, l’élaboration de réunions et d’évènements en interne.
  • La dimension managériale : connaissance de l’histoire et des rôles, projet et sens donné, transparence de la politique de rémunération…

Agir sur la QVCT en 4 étapes

Pour agir sur la QVT, il est essentiel de prendre en compte plusieurs étapes, et c'est l'un des sujets de négociations obligatoires inclus dans la réglementation.

→ N'oublions pas que le déploiement de la QVCT varie en fonction du profil des talents, de leurs attentes et exigences. Les employés, les cadres et les dirigeants sont tous concernés. Elle doit également être adaptée à chaque structure car elle est étroitement liée aux conditions de travail et aux missions de la profession.

#1 Promouvoir une approche participative et pluridisciplinaire

La participation de tous ceux qui ont la capacité de s'exprimer et d'agir en sa faveur est nécessaire à la mise en place de la QVCT. Elle doit, en effet, s'inscrire dans une dynamique participative.

L'aspect collectif est primordial. Tous les acteurs présents dans la salle doivent être impliqués, et une discussion sur les enjeux et les moyens d’actions est la meilleure marche à suivre. Afin d’assurer une vision collective opérationnelle, le comité de pilotage doit intégrer et représenter toutes les positions.

#2 Bilan de l’état actuel

L'entreprise forme un comité de pilotage, évalue la perception de la santé psychologique et physique des équipes, et prend note des systèmes existants, du management, des perspectives d’évolution et du fonctionnement interne.

Ce diagnostic issu de l'enquête doit être étayé par des éléments pertinents. Ainsi, à l'issue du diagnostic, le DUERP pourra être actualisé et des axes d'amélioration spécifiques seront trouvés.

#3 Expérimentation et mesure régulière

L'organisation est en mesure de faire des expérimentations, une fois le diagnostic établi et les conclusions tirées, tout en mesurant régulièrement leurs impacts, selon une logique de recherche constante d'amélioration. Ces expérimentations doivent être mesurables à terme, pour évaluer l'efficacité du plan mis en place.

Pour mesurer la QVCT, il faut analyser :

  • Les indicateurs de perception ( sentiment d’appartenance,, satisfaction, compréhension des attentes et des missions…)
  • Le fonctionnement (formations, promotions, taux d’absentéisme et de turnover…)
  • Les indicateurs de santé (maladie, inaptitude…)
  • Les indicateurs démographiques

#4 Pérennisation et déploiement du plan

Le déploiement des initiatives et leur maintien à long terme constituent la dernière étape.

Au fil du temps, les actions doivent être organisées, planifiées et exécutées. Vous êtes en mesure de les améliorer et de les modifier grâce au processus "Test & Learn".

La mise en place de baromètres ou d'enquêtes de satisfaction, par exemple, permet d'évaluer en permanence les résultats et de mesurer les impacts sur le terrain. Ce champ de réflexion doit être continuellement alimenté et remis en question.

Les objectifs des opérations, leurs conséquences et leurs retombées doivent être communiqués afin que la méthode de la QVCT soit déployée de manière adéquate et durable. La sensibilisation par la communication est donc une première étape cruciale.

Voici quelques exemples de bonnes pratiques :

  • Accorder aux collaborateurs une plus grande flexibilité et souplesse (Télétravail, horaires, mode hybride, télétravail).
  • Œuvrer pour le développement (formation, évolution de carrière, employabilité)
  • Garantir le droit à la déconnexion et bien le respecter.
  • Répartir équitablement la charge du travail et les responsabilités, pour prévenir et éviter le burn-out.
  • Offrir de la reconnaissance, de l’autonomie et de la visibilité aux collaborateurs.
  • Donner du sens en définissant les valeurs clés de la culture.
  • Prendre en considération la parentalité (système de garde, flexibilité,…).
  • Réaménager les espaces et bureaux.
  • Promouvoir la qualité de l’engagement (sociétal, environnemental…).

La QVCT un atout pour votre entreprise

Améliorer la productivité générale

Peu importe le poste occupé au sein de l’entreprise, la reconnaissance et le bien être au travail ont des retombées positives sur les salariés de l’entreprise, et ce sur leur engagement, performance ainsi que la cohésion d’équipe.

L’amélioration des conditions de travail, ne consiste pas seulement à maintenir de bonnes relations avec les collaborateurs, mais aussi à accroître leur créativité, leur concentration et leur productivité.

Voici quelques idées pour vous aider à motiver vos collaborateurs, réduire leur stress et améliorer l’organisation du travail :

  • Implémenter le télétravail ainsi la QVCT;
  • Aménager des espaces de discussion ;
  • Fournir des salles de siestes dans les locaux ;
  • Fournir des bureaux ergonomiques (espacés, ajouter des plantes, avoir son propre poste de travail selon les besoins etc.).
  • Proposer des activités de team building : sport, yoga, salle de jeux pour renforcer la cohésion entre collègues.
  • Installer un lieu agréable pour prendre des pauses

Créer une culture d’entreprise forte

L'amélioration de la qualité de vie au travail profitera également à votre marque employeur. En effet, offrir à votre personnel de meilleures conditions de travail renforcera leur fidélité. Un employé heureux est un employé fidèle !

La promotion du bien-être au travail aide le personnel à se sentir épanoui au travail, augmente le dévouement et aide l’entreprise à développer un ensemble de valeurs d’entreprise partagées.

Vos efforts pour améliorer la QVCT sont des investissements pour l'avenir car une culture d'entreprise solide assurera la longévité et le bon fonctionnement de votre entreprise.

Réduire l’absentéisme et les accidents de travail

L'absentéisme et les accidents du travail sont généralement dus à un stress excessif, à une surcharge de travail, à des problèmes de hiérarchie et au harcèlement. Les entreprises ne mesurent pas toujours les effets du mal-être et de la souffrance de leurs employés, tant sur leurs propres activités que sur celles de leurs collaborateurs. L'absentéisme de jour et les accidents du travail nuisent aux performances professionnelles de l'entreprise et entraînent des coûts importants.

Créez un environnement confortable (de grands bureaux, une salle de détente, par exemple) et rendez-le attrayant pour votre personnel tout au long de la journée avec des petits déjeuners, des conférences, des formations, etc. pour prévenir les accidents et réduire l'absentéisme.

Une bonne qualité de vie au travail favorise un sentiment d'appartenance et d'intimité entre les membres de l'organisation, notamment un esprit de coopération et d'implication. Afin d'identifier les circonstances susceptibles de provoquer ce type de situation, il est essentiel de maintenir des liens sociaux solides.

Baisser le turnover de l’entreprise

Les managers et les directeurs des ressources humaines sont conscients que l'embauche d'un remplaçant coûte beaucoup d'argent et entraîne une baisse des performances : formation, recrutement, etc. Selon certaines recherches, un environnement de travail positif peut réduire d'au moins 50% le taux de rotation des travailleurs.

Lorsque les employés quittent votre entreprise, les coûts augmentent et les performances en pâtissent. Le taux de rotation est un signe de la bonne santé de votre entreprise. Pour améliorer les conditions de travail et réduire le taux de rotation, il est essentiel que vous soyez attentif aux besoins de vos employés (pauses, lieu de travail, relations professionnelles, etc.)

Attirer et recruter des talents

Le marché du travail est concurrentiel quel que soit le secteur d'activité, les entreprises doivent donc se développer et se différencier pour se démarquer des concurrents. Vous pouvez compter sur la QVCT pour attirer et embaucher les perles rares en fonction de votre politique RH. L'utilisation des médias sociaux pour partager chaque activité interne et l'aide de votre personnel satisfait pour améliorer la communication est une idée merveilleuse.

En conclusion, la QVCT permet de créer à long terme un écosystème stable et résilient pour supporter les changements que nous connaissons (crise technologique, sociale, économique, sanitaire...). C'est une composante essentielle pour les candidats et les talents. Selon une étude de Generali 2022, les 4 principaux facteurs utilisés par les candidats pour choisir un emploi sont l'argent (64%), la santé et la QVCT (47%), la localisation par rapport à leur lieu de vie (31%) et l'ambiance (25%). La QVCT est donc une réponse aux difficultés d'attirer, de garder, d'inspirer et de retenir les talents, permettant notamment d'appréhender la pénurie de talents dont souffrent certains secteurs.

Leave a Comment