Les 4 styles de communication et comment améliorer le vôtre

Twitter
Facebook
LinkedIn
Email
Summary

Une communication efficace est une compétence essentielle dans notre vie personnelle et professionnelle. Comprendre les différents types de styles de communication peut vous aider à améliorer vos propres compétences et à établir des relations plus solides. Explorons quelques styles de communication courants et des stratégies pour améliorer vos interactions.

Les 4 styles de communication

communication styles-pentabell-Infographic

1. La communication passive :

Les communicateurs passifs préfèrent souvent une approche plus silencieuse et ont tendance à éviter de chercher à attirer l'attention. Au cours des débats ou des discussions, ils peuvent faire preuve d'indifférence et prennent rarement une position ferme ou s'affirment. Partager leurs besoins ou exprimer leurs sentiments n'est pas naturel pour eux, ce qui rend difficile de déterminer quand ils sont mal à l'aise ou insatisfaits.

Vous pouvez identifier un communicateur passif par ces tendances :

  • Incapacité à dire non
  • Mauvaise posture
  • Attitude facile à vivre
  • Absence de contact visuel
  • Voix soft
  • Comportement apologétique
  • Agitation

Si vous travaillez avec un communicateur passif, essayez d'employer des méthodes spécifiques pour promouvoir une relation de travail productive. Voici quelques stratégies efficaces à envisager :

1. Adoptez une approche directe : Pour que les communicateurs passifs se sentent plus à l'aise, il est généralement utile d'engager des conversations individuelles. Ces interactions privées encouragent les personnes passives à s'exprimer plus librement que les groupes.

2. Demandez-leur leur avis : Il est essentiel de faire preuve de patience et de donner aux communicateurs passifs suffisamment de temps pour réfléchir à leurs réponses. En les encourageant à partager leurs pensées et leurs opinions, vous leur permettez de participer activement à la conversation.

3. Utilisez un langage large : Lorsque vous communiquez avec des personnes passives, il est conseillé d'éviter de poser des questions auxquelles on peut répondre par un simple "oui" ou "non". Au lieu de cela, posez des questions ouvertes qui appellent des réponses plus élaborées. Cette approche permet aux communicateurs passifs de se sentir plus impliqués dans la discussion.

4. Restez patient face aux longs silences : Il est important de rester patient face aux longues périodes de silence des communicateurs passifs. Ils peuvent avoir besoin de plus de temps pour assimiler leurs pensées et formuler une réponse. En leur accordant ce temps, vous créez un environnement dans lequel ils se sentent plus à l'aise pour s'exprimer.

En employant ces méthodes, vous pouvez encourager efficacement une communication ouverte et établir une relation de travail positive avec les communicateurs passifs.

2. Communication agressive :

Contrairement à la passivité, les communicateurs agressifs sont plus énergiques et plus affirmatifs. Ils n'hésitent pas à exprimer leurs opinions, dominant souvent les conversations et intimidant les autres par la même occasion. Ils sont susceptibles de donner la priorité à leurs besoins plutôt qu'à ceux des autres et peuvent avoir recours à un comportement conflictuel en cas de conflit ou de désaccord.

Signes d'un communicateur agressif

La communication agressive se caractérise par certains comportements que l'on peut reconnaître grâce à plusieurs signes. Lorsqu'on a affaire à un communicateur agressif, il est essentiel d'identifier ces signes afin d'utiliser des stratégies appropriées pour gérer efficacement la situation. Voici quelques indicateurs de la communication agressive :

1. Interruption des personnes pendant qu'elles parlent : Les communicateurs agressifs ne tiennent souvent pas compte de l'opinion des autres en intervenant fréquemment et en coupant la parole à l'orateur.

2. Envahissement de l'espace personnel : Ils peuvent envahir les limites personnelles sans consentement, mettant les autres mal à l'aise ou les menaçant.

3. Adoption d'une attitude dominatrice : Les communicateurs agressifs peuvent adopter une attitude dominante et écrasante qui intimide les autres et laisse peu de place à un dialogue ouvert.

4. L'utilisation de gestes agressifs : Leur langage corporel, tel que les doigts pointés, les poings serrés ou les mouvements énergiques des mains, traduit l'hostilité et le manque de respect pour les autres.

5. Le maintien d'un contact visuel intense : Les communicateurs agressifs fixent souvent leur cible dans les yeux, tentant ainsi d'affirmer leur domination et de contrôler la conversation.

Stratégies pour faire face aux communicateurs agressifs

Lorsque vous êtes confronté à un communicateur agressif, il est essentiel d'adopter la bonne approche pour maintenir une conversation productive. Voici quelques méthodes à envisager :

1. Restez calme et faites preuve d'assurance : Il est important de ne pas se laisser intimider par le comportement agressif. Restez calme et sûr de vous tout en abordant le problème, en vous efforçant de trouver une solution productive.

2. Maintenez des conversations professionnelles : Orientez la conversation vers le professionnalisme en vous en tenant aux faits et en abordant la question de manière objective. Évitez de vous laisser entraîner dans des attaques personnelles ou de laisser les émotions dicter l'interaction.

3. Fixez des limites : Communiquez clairement vos limites en définissant ce qui est acceptable dans la conversation. Exprimez fermement mais respectueusement votre besoin de respect mutuel et d'adhésion à l'étiquette de base de la communication.

4. Utilisez des techniques d'écoute active : L'écoute active montre que vous appréciez leur point de vue et peut contribuer à désamorcer l'agression. Reflétez leur point de vue, résumez leurs préoccupations et validez leurs émotions, même si vous n'êtes pas d'accord avec leur approche.

5. Cherchez un terrain d'entente : Recherchez les points d'accord ou les intérêts partagés pour établir un terrain d'entente. En trouvant des points communs, vous pouvez orienter la conversation vers la collaboration et la recherche d'une solution mutuellement bénéfique.

N'oubliez pas que pour faire face à un communicateur agressif, il faut savoir naviguer habilement et garder son sang-froid. En employant ces stratégies, vous pouvez orienter la conversation vers un résultat plus constructif et positif.

3. La communication assertive :

Le style de communication assertif est un équilibre entre la passivité et l'agressivité. Les personnes qui adoptent ce style sont confiantes et sûres d'elles, elles expriment leurs pensées et leurs sentiments de manière respectueuse et attentive. Ils valorisent leurs propres besoins tout en reconnaissant ceux des autres, ce qui fait d'eux des collaborateurs efficaces et des personnes capables de résoudre les problèmes.

  • Un comportement assertif se manifeste par :

Des gestes expansifs, des tendances à la collaboration et au partage, une expression saine des idées et des sentiments, une bonne posture, une voix claire et un contact visuel amical.

Encouragez les communicateurs assertifs de votre équipe à partager leurs idées, placez-les à des postes de direction et demandez-leur de vous aider à gérer les styles de communication passifs, passifs-agressifs et agressifs.

4. Communication passive-agressive :

Le style de communication passif-agressif mélange des aspects de passivité et d'agression. Les personnes qui utilisent ce style peuvent faire preuve d'une passivité extérieure tout en nourrissant une hostilité ou un ressentiment sous-jacent. Au lieu d'aborder les conflits directement, elles peuvent recourir à des formes subtiles de résistance, telles que le sarcasme, les compliments à l'envers ou le fait d'ignorer délibérément les demandes.

Il peut être difficile de traiter avec de telles personnes, car elles sapent souvent vos efforts malgré les assurances verbales qu'elles vous donnent. Pour traiter efficacement un communicateur passif-agressif, il est essentiel d'utiliser les stratégies suivantes : communiquez clairement vos demandes, en veillant à ce qu'il y ait le moins de place possible pour une interprétation erronée.

  1. Formulez des demandes précises. Évitez toute ambiguïté ou confusion.
  2. <Abordez le comportement négatif. Discutez-en directement avec la personne concernée. S'il n'y a pas de changement, envisagez de faire appel à un responsable.
  3. Demandez-leur leur avis. Demandez-leur ouvertement leur avis lors de réunions individuelles afin d'encourager une communication honnête.

La connaissance de ces styles de communication peut vous aider à adapter votre approche à différentes situations. En utilisant des techniques de communication efficaces et en comprenant les nuances de chaque style, vous pouvez favoriser la compréhension, la collaboration et les relations harmonieuses dans un cadre personnel et professionnel.

Améliorez votre style de communication :

- Pratiquez l'écoute active pour comprendre pleinement le point de vue des autres.

- Identifiez vos émotions et communiquez-les clairement et respectueusement. - Utilisez un langage empathique pour montrer votre compréhension et votre soutien.

- Cherchez à obtenir un retour d'information constructif afin d'améliorer vos compétences en matière de communication.

- Pratiquez l'affirmation de soi en exprimant vos besoins avec confiance et respect.

Types of communication and ways to use them

En reconnaissant les différents styles de communication et en travaillant activement à l'amélioration du vôtre, vous pouvez favoriser des relations plus saines et des interactions efficaces. N'oubliez pas qu'une communication efficace est une compétence qui peut être développée avec la pratique et la conscience de soi. Choisissez vos mots avec soin, écoutez attentivement et efforcez-vous de créer des liens significatifs dans toutes vos interactions.

Leave a Comment

Explore more articles
on our blog!