Comment se lancer en Freelance ? Notre guide de démarrage

Devenir freelance est une alternative qui devient de plus en plus appréciée par les salariés ou encore les personnes au chômage. Ce statut permet aux salariés de se détacher de la hiérarchie imposée dans une structure d’entreprise et de vendre leurs expertises et compétences après avoir acquis quelques années d’expérience. Mais quelles sont les étapes à suivre pour se lancer en freelance ? Comment devenir son propre patron et pouvoir supporter les risques engendrés par son activité et empocher tous les éventuels profits ? Nous allons faire le point dans cet article.

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Un freelance est une personne qui offre ses services intellectuels en moyennant des honoraires. Ce prestataire n’a pas vraiment un client permanent généralement, même si la relation peut être parfois continue. C’est une forme de travail indépendant exercée souvent à domicile. Cet auto-entrepreneur travaille seul, en B2B, exerce une activité de service, travaille pour différents clients, et ne dispose pas d’un bureau officiel ou local commercial. On lui attribue l’image d’une personne travaillant dans son lit avec les cheveux non coiffés, mais la réalité est différente. Selon l’agrément entre les deux parties, la mission peut être réalisée à domicile, chez le Freelancer, ou chez le client.

Il y a plusieurs raisons qui peuvent amener les travailleurs à choisir ce statut. Pour certains d’entre eux, c’est une solution pour générer un revenu supplémentaire afin de pouvoir se libérer de ses dettes et mettre de l’argent de côté pour les jours difficiles. Pour d’autres, ce statut les attire par sa grande indépendance et sa flexibilité par rapport à d’autres emplois. En effet, un freelance gère son planning à sa manière, il  peut travailler en temps plein, temps partiel, les jours fériés, les dimanches ou même en dehors des heures de travail. Cependant, s’il souhaite avoir un revenu régulier, il doit mettre en place une bonne organisation.

Lorsqu’on souhaite devenir un freelance, il faut bien choisir son statut afin d’exercer son activité en toute légalité. Parmi les régimes fiscaux et  sociaux existants on peut citer l’exercice du métier, en tant qu’auto-entrepreneur, en tant que profession libérale, en tant que EURL ou EIRL. Il est également possible d’exercer son activité en faisant appel à une société de portage salarial.

Toutefois, ce régime implique des contraintes horaires, le non-respect de la durée légale du travail et sans oublier l’obligation de la prospection de clients pour la réalisation des missions. À noter que le freelance a toujours la possibilité de refuser un travail s’il ne souhaite pas le faire.

Comment démarrer ses missions en Freelance ?

Pour travailler comme indépendant en tant qu’auto-entrepreneur et devenir à la fois son propre patron, il faut s’enregistrer auprès des autorités compétentes concernées afin de pouvoir facturer ses services. Pour cela, il a toujours le choix entre la solution d’entreprise individuelle ou le statut de société.

Avec le premier statut, le freelance tient la responsabilité de ses biens propres et de toutes ses dettes professionnelles. Entre outre, en cas de dettes liées à son activité de freelance, son bien privé peut être utilisé pour rembourser ses dettes. Dans le cas où il ne souhaiterait pas mélanger ses dettes professionnelles et ses biens privés, il lui est possible d’opter pour le statut d’EIRL ou EURL. S’il choisit le deuxième statut de société, sa responsabilité est engagée à la hauteur du capital utilisé pour l’activité. D’ailleurs, on retrouve plusieurs types de sociétés pour ce statut tel que le SCM, le SEL, le SCP, le SELARL.

Après avoir fait la mise au point sur le statut juridique, ceux qui souhaitent partir en freelance doivent établir des bonnes pratiques et bases de leurs activités. En effet, il leur faut prospecter et rechercher des clients. Ensuite, la question de l’organisation de la méthode de travail.

Concernant la prospection de clients, un freelance doit mettre en place un plan d’action qui décrit le service qu’il offre et ses stratégies de marketing pour réussir ses missions. Pour cela, il est recommandé de monter son propre site web qui parle de son expertise et de ses prestations et qui comprend un portfolio de son travail et de témoignages de ses clients. Un freelance peut également parcourir les différentes  annonces de travail en ligne sur les sites d’emploi, préparer des cartes de visite et les distribuer aux anciens collègues et gens qu’il connaît pour faire connaître ses services. Il lui est aussi possible de travailler en sous-traitance pour les  cabinets ou agences qui sont à la recherche de freelances pour gérer leur surcharge de travail.

Concernant l’organisation de sa méthode de travail, un freelance doit bien gérer son temps. Pour cela, il lui faut planifier les tâches récurrentes à l’avance comme la rédaction de l’article sur son blog, la publication du billet sur les réseaux sociaux, la gestion administrative et comptable.

Se lancer en freelance sans expérience est-il possible ?

On nous dit souvent que les freelances sont des experts dans leur domaine et que l’acquisition des expériences est un must pour réussir cette aventure. En fait, ce statut nécessite d’être à la fois un bon gestionnaire de son temps, un apporteur d’affaires ou un commercial, un talentueux dans son domaine et un bon gestionnaire de son temps. Dans la plupart des cas, l’expérience est indispensable mais il est possible aussi de se lancer en tant que freelance sans expérience si on a les connaissances nécessaires et qu’on maîtrise le domaine. Mais dans ce dernier cas, il faut avoir un portfolio ou un blog pour mettre en valeur ses compétences. Cela constitue une vraie valeur ajoutée aux recruteurs et joue sur leur motivation pour choisir leur prestataire de services. Par contre, quand on ne dispose pas d’expérience alors qu’on a la volonté de réussir, il faut passer par travailler gratuitement ou à faible coût pour gagner la confiance des clients potentiels et se faire connaître, puis créer et animer son profil de freelance sur les plateformes dédiées à son activité. En bref, avec ou sans expérience, le statut de freelance nécessite de faire ses preuves sur le terrain, mais il faut admettre que quand on est déjà expérimenté dans le domaine, ce défi est plus facile à surmonter.

Comment se faire accompagner pour se lancer en Freelance?

Aujourd’hui, il est beaucoup plus simple de se lancer en Freelance, l’écosystème entrepreneurial s’étant fortement enrichi. De nombreuses solutions existent pour être accompagnées dès le début de son aventure.

Il est aussi possible de se faire conseiller par des professionnels. De nombreuses le proposent, comme notre cabinet de consulting Pentabell qui peut s’occuper de vous. Nous nous chargeons de l’ensemble des démarches administratives liées à votre activité. Faire les bons choix au bon moment, être accompagné dès le début est indispensable pour bien débuter son aventure sur des bases solides. N’hésitez pas à prendre contact avec nous. Notre équipe sera ravie de vous conseiller.

Leave a Comment