Maitrisez le jargon du consulting ? L’ABC indispensable

Twitter
Facebook
LinkedIn
Email
Summary

Vous êtes passionné par le conseil ou vous aspirez à rejoindre une entreprise de conseil ? Dans ce cas, vous êtes au bon endroit, car maîtriser le langage des affaires est l'une des clés du succès dans ce domaine passionnant. Comme tout secteur, le conseil a sa propre terminologie - une collection de termes et d'expressions en vogue qui permettent d'optimiser la productivité et de communiquer des idées brillantes en quelques mots seulement. En vous plongeant dans cet univers linguistique unique, vous vous donnerez toutes les chances de briller et de réussir dans ce domaine exaltant.

Si vous êtes novice dans le domaine du conseil ou que vous êtes en train de passer votre premier entretien d'embauche, il est tout à fait naturel de poser des questions pour mieux comprendre. Cependant, ne serait-il pas formidable de faire partie de ces personnes qui maîtrisent le langage propre au conseil, et d'impressionner vos collègues et vos clients par votre connaissance du jargon du conseil ?

Enrichir votre vocabulaire avec les expressions et termes en vogue dans le conseil ne vous permettra pas uniquement de gagner en crédibilité, mais également de mieux comprendre le métier de consultant. Dans le présent article, nous avons rassemblé les expressions et les termes les plus courants.

Qu'est-ce qu'un buzzword dans le domaine du conseil ?

Les buzzwords dans le domaine du conseil peuvent sembler être une langue étrangère au premier abord, mais ils constituent en fait le code secret d'une communication efficace dans le secteur du conseil. Ces expressions sont comme des raccourcis verbaux, permettant aux consultants de transmettre des concepts complexes en quelques mots seulement. La maîtrise de ces buzzwords dans le secteur du conseil est essentielle pour toute personne souhaitant réussir dans le domaine du conseil ou faire progresser sa carrière dans le monde des affaires. Dans cet article, nous allons vous présenter les principaux buzzwords du conseil et vous montrer comment les utiliser à votre avantage.

Buzzwords du conseil

Nous avons énuméré pour vous 24 buzzwords fréquemment employés dans le conseil, ainsi que des termes commerciaux couramment utilisés dans le jargon des consultants.

1. Plan d'action

Un plan d'action est un plan détaillé, étape par étape, pour la réalisation d'une activité, d'un objectif ou d'une tâche. Les consultants collaborent avec leurs clients pour élaborer un plan d'action. Par exemple, si le client doit augmenter sa clientèle d'ici la fin du trimestre, il peut souhaiter élaborer un plan d'action pour y parvenir.

Exemples :

  • "Le trafic de notre site web a diminué ces derniers temps. Organisons une réunion la semaine prochaine afin d'élaborer un plan d'action pour accroître notre présence en ligne."
  • "La date limite du projet approche à grands pas. Nous devons commencer à élaborer un plan d'action pour nous assurer que tout sera terminé à temps."

2. AOB

AOB est l'abréviation de "any other business", un acronyme que les entreprises utilisent couramment dans les ordres du jour des réunions. Il signale aux participants qu'ils peuvent aborder des sujets qui ne sont pas liés à la discussion principale. Il s'agit généralement du dernier point de l'ordre du jour.

3. Beach

Un consultant qui est "en beach" est un consultant qui n'est pas activement impliqué dans des missions. Cela signifie qu'il n'effectue pas d'heures facturables.

Exemples :

  • "Samantha est en beach depuis un mois, attendant le démarrage d'un nouveau projet."
  • "J'ai entendu dire que James était toujours en beach. Nous devons lui trouver une nouvelle mission rapidement."

4. Ebauche

Les ébauches sont des projets physiques de présentations de diaporamas que les cadres de haut niveau créent pour que les employés de niveau inférieur les transforment en présentations électroniques finies. Lorsqu'un supérieur hiérarchique souhaite un diaporama sur un sujet particulier, tel que le chiffre d'affaires annuel de l'entreprise, il peut d'abord esquisser ou dessiner la présentation générale et le contenu de la présentation sur papier. Cette ébauche est ensuite transmise à un employé de niveau inférieur qui peut affiner, éditer et compléter la présentation sur la base de la vision initiale du superviseur. Ce processus permet de s'assurer que le diaporama électronique final représente fidèlement les idées et les objectifs du superviseur.

Exemples :

  • "Voici les ébauches. J'ai besoin de la présentation pour 15 heures".
  • "Veillez à inclure toutes les ébauches nécessaires dans le modèle de présentation"

5. Boil the ocean

L'expression “Boil the ocean” est couramment utilisée dans le monde des affaires pour décrire une tâche difficile ou chronophage qui ne donne finalement que peu de résultats. Elle s'apparente à l'idée de "tourner en rond" ou de "tourner en rond". Par exemple, si vous passez d'innombrables heures sur un projet qui n'est pas essentiel aux objectifs de votre entreprise, on pourrait vous accuser de faire bouillir l'océan. Ce terme est souvent utilisé pour encourager les individus à concentrer leur temps et leur énergie sur des tâches qui auront un impact plus important sur leur travail. N'oubliez pas que le temps est une ressource précieuse et qu'il est donc essentiel de l'utiliser à bon escient et de manière efficace.

Exemples :

  • "Stéphanie, ne passe pas trop de temps à chercher le chiffre exact. Fais juste une estimation et continue."
  • "John a l'habitude de trop s'éparpiller lorsqu'il rédige ces évaluations. Il devrait juste écrire une phrase ou deux."

6. Buckets

Les consultants sont experts dans l'art de décomposer les grands problèmes en plus petits afin de les rendre plus faciles à gérer. Pour ce faire, ils identifient les éléments clés qui sous-tendent le problème dans son ensemble. Il s'agit essentiellement de catégories, de segments ou de groupes qui permettent de simplifier des informations complexes. Par exemple, si un consultant doit analyser une grande quantité de données de recherche ou de résultats de tests, il peut demander à quelqu'un de "regrouper" les informations afin de les rendre plus facilement lisibles. Ainsi, la prochaine fois que vous entendrez un consultant utiliser le terme "seaux", vous saurez qu'il fait référence à une manière de catégoriser les informations pour les rendre plus compréhensibles.

Exemples :

  • "Pouvez-vous classer ces dépenses par département ?"
  • "Nous devons regrouper ces tendances du marché pour identifier les domaines clés de la croissance.

7. TCAC

CAGR signifie "taux de croissance annuel composé". Le TCAC est similaire au taux de rendement interne généralement utilisé en finance. Il décrit le taux de croissance d'un investissement ou d'un marché au cours d'une année.

Exemples :

  • "Si vous investissez maintenant, à quoi ressemblera le TCAC ?"
  • "Le patron a examiné les chiffres et n'est pas satisfait du TCAC.

8. Circle back

To "cercle back" ou revenir en arrière dans une discussion signifie mettre temporairement un sujet de côté et y revenir plus tard, lorsque c'est plus pertinent ou plus approprié. Par exemple, si vous discutez du budget d'un projet et que quelqu'un évoque un éventuel partenariat, quelqu'un d'autre peut suggérer de revenir plus tard sur le sujet du partenariat. Cela signifie que le partenariat est un sujet important, mais qu'il n'est pas au centre de la conversation actuelle. Vous pouvez reprendre la conversation à ce sujet à un moment ultérieur, lorsqu'il sera plus pertinent ou lorsque vous disposerez de plus d'informations à discuter.

Exemples :

  • "Je pense que nous devrions revenir sur la question de l'image de marque une fois que nous aurons fini de discuter du budget".
  • "Revenons à la campagne de marketing une fois que nous aurons abordé les mises à jour du rapport de ventes".

9. Chemin critique

Le "chemin critique" est une sorte de feuille de route qui décrit les étapes les plus importantes pour atteindre un objectif spécifique ou mener à bien un projet. Il s'agit d'un élément essentiel du processus de planification, car il vous aide à vous concentrer sur ce qui compte vraiment. Par exemple, si vous souhaitez attirer de nouveaux clients, le chemin critique peut consister à les contacter directement et à leur faire une présentation personnalisée au lieu de vous appuyer uniquement sur des tactiques de marketing générales.

Exemples :

  • "Nous y reviendrons plus tard". Il s'agit d'une manière simple et directe de suggérer qu'un sujet mérite d'être approfondi, mais qu'il n'est pas prioritaire pour le moment.
  • "Je vois ce que vous voulez dire, mais concentrons-nous d'abord sur ce point. Cette expression reconnaît la contribution de quelqu'un tout en redirigeant la conversation vers le sujet principal."

10. Deck

”Lorsque les consultants parlent d'un "deck", ils font généralement référence à une présentation sous forme de diaporama conçue pour transmettre visuellement des informations ou des idées. Le terme "deck" est souvent utilisé dans des contextes professionnels, tels que des réunions ou des présentations, où il est important de communiquer des concepts complexes de manière claire et concise. Par exemple, si quelqu'un vous demande "Avez-vous une présentation pour cette réunion ?", il vous demande probablement si vous avez une présentation prête à être partagée avec le groupe.

Exemples :

  • "Jetons un coup d'œil sur la présentation"
  • "Avez-vous une présentation pour cette réunion ?"

11. Livrables

Lorsque les consultants parlent de "livrables", ils font généralement référence aux produits ou résultats tangibles qu'ils fournissent à leurs clients à la fin d'un projet ou d'une mission. Ces produits peuvent prendre de nombreuses formes, telles que des documents de recherche, des présentations, des feuilles de calcul ou d'autres types de produits livrables adaptés aux besoins du client. Par exemple, si quelqu'un demande "Où en sont les livrables ?", il s'agit probablement d'une question sur l'état d'avancement du projet et sur la date à laquelle il peut s'attendre à recevoir les produits finaux.

Dans des contextes plus informels, nous pouvons utiliser d'autres expressions pour désigner les produits à livrer. Par exemple, nous pourrions dire "Voici tous les documents que nous avons préparés pour vous" ou "J'ai préparé un ensemble de résultats et de recommandations pour vous". Ces expressions véhiculent la même idée que le terme "livrables", mais sur un ton plus conversationnel.

Exemples :

  • "Je suis impatient de voir les résultats de ce projet. Pouvez-vous me dire quand ils seront prêts ?"
  • "Nous avons achevé tous les produits livrables pour cette phase du projet, et je pense qu'ils ont été très bien réalisés."

12. Drill-down

Lorsque les consultants utilisent l'expression "drill down", ils font généralement référence à une plongée plus profonde dans les détails d'un projet ou d'une idée. Cette expression est souvent utilisée lorsque quelqu'un souhaite explorer plus en profondeur un aspect particulier d'un projet après qu'un résumé de haut niveau a été fourni. Par exemple, si un consultant présente un projet visant à accroître la présence en ligne d'une entreprise, un collègue peut vouloir approfondir et comprendre comment cela va fonctionner dans la pratique.

Dans les conversations plus informelles, nous pouvons utiliser d'autres expressions pour exprimer la même idée que "Drill down". Par exemple, nous pourrions dire "Voyons cela de plus près" ou "Pouvez-vous m'expliquer les détails ?". Ces expressions indiquent un désir d'explorer un sujet plus en profondeur et de mieux comprendre son fonctionnement.

Exemples :

  • "Excellente vue d'ensemble ! Je suis curieux d'en savoir plus sur les détails. Pouvons-nous approfondir et explorer les détails ?" Cette expression reconnaît la valeur du résumé tout en exprimant le désir d'approfondir le sujet."
  • "Je suis enthousiasmé par ce projet ! Commençons à approfondir et à comprendre comment nous pouvons le réaliser." Cette expression traduit l'enthousiasme et le désir de passer à l'action en approfondissant les détails du projet."

13. Elevator pitch

Lorsque les gens parlent d'un "elevator pitch", ils font généralement référence à une déclaration brève et concise qui résume l'ensemble d'une idée ou d'un projet. L'expression vient de l'idée que vous devriez être capable de présenter votre projet dans le temps qu'il faut pour prendre l'ascenseur avec quelqu'un. Il est souvent utilisé dans le monde des affaires, où il est important de pouvoir communiquer ses idées rapidement et efficacement. Par exemple, si vous avez une idée géniale pour augmenter votre chiffre d'affaires, votre patron pourrait vous demander de faire un "discours d'ascenseur".

Dans les conversations plus informelles, nous pouvons utiliser d'autres expressions pour transmettre la même idée que "elevator pitch". Par exemple, nous pourrions dire "Pouvez-vous résumer cela en une ou deux phrases ?" ou "Quel est votre point principal ?". Ces expressions indiquent que l'on souhaite une explication concise et claire d'une idée ou d'un projet.

Exemples :

  • "J'aimerais en savoir plus sur votre idée, mais pouvez-vous d'abord me faire un résumé ?" Cette expression reconnaît la valeur de l'idée tout en demandant un résumé bref et concis avant d'entrer dans les détails."
  • "Je n'ai pas beaucoup de temps, mais je suis toujours curieux d'entendre votre présentation. Pouvez-vous me donner la version "elevator pitch" ?" Cette expression traduit un sentiment d'urgence tout en exprimant l'intérêt pour l'idée dans un format concis et clair."

14. EOD

Lorsque les gens utilisent l'acronyme "EOD", ils font généralement référence à la fin de la journée de travail, qui se situe généralement entre 17 et 18 heures. Ce terme est souvent utilisé dans un contexte professionnel, par exemple dans des courriels ou d'autres communications écrites, pour indiquer une date limite pour l'achèvement d'une tâche ou d'un projet. Toutefois, à voix haute, les gens préfèrent souvent utiliser l'expression complète "fin de journée" pour éviter toute confusion.

Dans les conversations plus informelles, nous pouvons utiliser d'autres expressions pour transmettre la même idée que "fin de journée". Par exemple, on peut dire "avant la fin de la journée de travail" ou "avant de partir aujourd'hui". Ces expressions indiquent une date limite pour l'achèvement d'une tâche ou d'un projet sans faire appel au jargon professionnel.

Exemples :

  • "J'ai besoin de ces rapports avant la fin de la journée pour que nous puissions avancer dans le projet demain". Cette expression transmet un sentiment d'urgence tout en indiquant clairement la date limite à laquelle la tâche doit être accomplie."
  • "Si nous ne terminons pas cette tâche avant la fin de la journée, prévoyons de la récupérer demain matin à la première heure. Cette expression reconnaît l'importance de l'achèvement de la tâche tout en suggérant un plan de secours au cas où le délai ne serait pas respecté."

15. Facetime

Lorsque les gens utilisent l'acronyme "EOD", ils font généralement référence à la fin de la journée de travail, qui se situe généralement entre 17 et 18 heures. Ce terme est souvent utilisé dans un contexte professionnel, par exemple dans des courriels ou d'autres communications écrites, pour indiquer une date limite pour l'achèvement d'une tâche ou d'un projet. Toutefois, à voix haute, les gens préfèrent souvent utiliser l'expression complète "fin de journée" pour éviter toute confusion.

Dans les conversations plus informelles, nous pouvons utiliser d'autres expressions pour transmettre la même idée que "FaceTime". Par exemple, nous pourrions dire "Je vais passer au bureau pour un moment" ou "Je veux prendre contact avec quelques personnes en personne". Ces expressions indiquent un désir d'être présent et visible sur le lieu de travail.

Exemples :

  • "Je pensais passer au bureau demain pour prendre des nouvelles de mes collègues". Cette expression traduit un désir de nouer des relations et de maintenir une présence visible sur le lieu de travail, même si cela n'est pas strictement nécessaire pour le travail en cours."
  • "Je n'ai pas de travail urgent à faire, mais j'ai l'impression que je pourrais passer un moment avec le patron. Je passerai peut-être au bureau pour un moment". Cette expression reconnaît qu'il n'y a peut-être pas de raison spécifique d'être au bureau, mais suggère que l'établissement de relations et le maintien d'une réputation positive sont toujours des facteurs importants à prendre en considération."

16. Feedback

Le Feedback est une critique visant à améliorer un document, une tâche ou une action. Il peut être donné par écrit ou oralement.

Exemples :

  • "Puis-je vous donner mon feedback pour vous aider à vous améliorer ?"
  • "J'ai reçu un feedback utile sur ma présentation, même si on m'a dit qu'elle était bonne.”

17. Greenfield

Lorsque les consultants utilisent le terme "greenfield", ils font généralement référence à une opportunité nouvelle et passionnante pour une entreprise qui a le potentiel d'être très bénéfique à long terme. Ce terme est souvent utilisé lorsqu'un consultant identifie un nouveau client ou un nouveau projet qui, selon lui, pourrait changer la donne pour l'entreprise. Par exemple, un consultant peut décrire l'embauche d'un tout nouveau client comme une opportunité "greenfield".

Exemples :

  • "Je suis très enthousiaste à propos de cette nouvelle opportunité et je pense qu'elle pourrait constituer un tournant majeur pour notre entreprise."
  • "Nous ne voulons pas manquer cette nouvelle opportunité, alors agissons rapidement et assurons-nous que nous sommes bien positionnés pour en profiter."

18. Hard stop

Lorsque les consultants utilisent le terme "hard stop", ils font généralement référence à une heure de fin fixe et non négociable pour une réunion ou une autre tâche liée au travail. Ce terme est fréquemment utilisé lorsque quelqu'un a un conflit d'horaire ou un autre engagement pressant qui l'oblige à terminer la réunion à une heure précise. Par exemple, si une personne a une autre réunion prévue immédiatement après la réunion en cours, elle peut demander un "arrêt brutal" à une heure précise pour s'assurer qu'elle pourra se rendre à la prochaine réunion à temps.

Exemples :

  • "Juste pour vous informer, j'ai une réunion importante à 15 heures, donc assurons-nous de couvrir tout ce dont nous avons besoin avant cette heure-là."
  • "Cette réunion doit absolument se terminer à 16 heures aujourd'hui pour éviter les embouteillages pour rentrer chez soi."

19. L'effet de levier

Les consultants utilisent le terme "effet de levier" pour décrire la pratique consistant à utiliser une chose pour en obtenir une autre, souvent dans le contexte de la persuasion ou de la négociation. Par exemple, un consultant peut mentionner son nouveau spécialiste en comptabilité pour impressionner des clients potentiels à la recherche d'un conseiller financier solide pour leur entreprise. Dans une conversation informelle, nous pouvons utiliser des expressions telles que "Je ferai jouer mes relations pour obtenir ce travail" ou "Je jouerai mon atout si nécessaire" pour exprimer l'idée d'utiliser les ressources ou les avantages disponibles pour atteindre un résultat souhaité.

Exemples :

  • "Ce dîner chic n'était qu'un moyen astucieux de faire jouer nos relations et de gagner de nouveaux clients pour notre entreprise".
  • "Nous allons utiliser notre arme secrète comme levier pour remporter ce contrat et nous faire un nom dans le secteur."

20. Pipeline

Le "pipeline" est un terme utilisé par les consultants et les entreprises pour décrire les projets à venir. Si un consultant est à la recherche d'un emploi, il peut demander si quelque chose d'intéressant est en cours de préparation.

Exemples :

  • "Hé, il y a quelque chose d'intéressant qui se prépare dans le pipeline ? "
  • "J'ai entendu une rumeur selon laquelle quelque chose se prépare pour nous. Pouvez-vous confirmer ?"

21. Push back

Le "push back" est l'art d'exprimer respectueusement votre incapacité à accomplir une tâche dans un délai irréaliste. Par exemple, si votre supérieur vous demande de créer une présentation massive dans un délai d'une heure, vous devrez peut-être le repousser et l'informer que la tâche ne peut pas être accomplie dans un délai aussi court.

Exemples :

  • "Mon supérieur m'a donné une tonne de travail à faire dans un délai irréaliste. J'ai dû faire preuve d'un peu de retenue".
  • "Kassi a un peu reculé aujourd'hui, mais elle avait raison. Elle avait besoin de plus de temps pour accomplir sa tâche".

22. Smell test

Le "smell test" est le processus qui consiste à s'assurer que quelque chose a du sens avant de l'accepter comme étant la vérité. Par exemple, si un consultant n'est pas sûr des résultats d'une étude, il peut demander que l'étude soit menée à nouveau avant de l'accepter comme étant la vérité.

Exemples :

  • "Ces résultats ne passent pas le smell test. Refaisons l'étude".
  • "Je suis sceptique. Cela ne passe pas le smell test".

23. Weeds

Les "weeds" sont les moindres détails d'une situation, d'un projet ou d'un objectif. Bien que similaire à "drill down", "weeds" se réfère à la plongée dans les détails avant le résumé général. Par exemple, si votre société de conseil exécute plusieurs projets comparables, vous pouvez sauter le résumé et plonger directement dans les détails, ou "mauvaises herbes".

Exemples :

  • "Passons outre le résumé et entrons directement dans le vif du sujet".
  • "Nous avons déjà fait cela auparavant. Nous pouvons sauter le résumé et nous plonger directement dans les détails".

24. White space

L'expression "White space" fait référence aux domaines inexplorés d'une entreprise qui pourraient générer des revenus supplémentaires ou une croissance de l'activité. Par exemple, une entreprise peut ignorer que ses services pourraient profiter à un marché qu'elle n'a pas encore testé, ce qui constitue une opportunité passionnante et lucrative.

Exemples :

  • "Ce nouveau concept pourrait permettre d'explorer une grande partie du white space".
  • "Je n'avais jamais envisagé cet white space auparavant. Il pourrait s'agir d'une excellente opportunité."

Leave a Comment

Explore more articles
on our blog!