L’entretien d’embauche en 5 étapes clés

L’entretien RH est le premier échange formel que vous aurez avec un cabinet de recrutement que vous cherchez à intégrer. Il n’est pas encore question de test technique ou d’études, en effet l’objectif du recruteur est de cerner vos aspirations et parcours afin d’en évaluer la compatibilité avec la culture du cabinet. 

Cet article vous détaille les cinq points-clés de l’entretien RH et précise pour chacun le contexte, les bonnes pratiques ainsi que les enjeux:

  • L’échange de courtoisie
  • La présentation du candidat
  • Les questions de motivation
  • Le descriptif du poste
  • La fin de l’entretien

1.Échange de courtoisie

  • Le contexte 

Il faut savoir que l’échange de courtoisie se manifeste par les premières interactions que vous aurez avec votre interviewer, avant que l’entretien même ne démarre officiellement. Cela pourra se produire dans la salle d’entretien si vous y êtes envoyer directement ou le hall d’accueil quand ce dernier viendra vous chercher. Il est à noter que la première connexion que vous établirez aura un impact fort sur la suite de l’entretien dans tous les cas. 

  • Les attentes du recruteur 

Le recruteur va se créer inconsciemment une première impression de vous, lors de ce court instant de contact. Il va même observer votre posture, votre aisance, votre expression faciale et le ton de tes premiers mots peut être sans même s’en rendre compte. Donc il s’agit de donner une bonne image et impression et de rester le plus naturel possible. 

  • Les pratiques recommandés 

Il faut se concentrer sur quelques éléments clés :

1/ le regard : gardez un contact visuel continu mais attention il ne faut pas fixer votre regard exagérément mais aussi il ne faut pas fuir le regard de votre interlocuteur systématiquement.

2/ le sourire : il ne faut pas exagérer bien évidemment. Le secret est de garder un visage ouvert témoignant de votre sympathie pour votre interlocuteur. 

3/ vos premiers mots : comme pour les discours, il est souvent recommandé de savoir si possible par cœur les premiers mots que vous allez  prononcer car ils vous mettront certainement en confiance pour la suite. Vous pouvez à titre d’exemple choisir de remercier le recruteur de t’avoir donné la possibilité d’être présent ce jour pour  cet entretien et lui demander par la suite s’il a bien votre CV ou si vous pouvez lui en donner une copie. 

Résultats : à quoi avez-vous finalement abouti ? Donnez des résultats et des chiffres concrets dans la mesure du possible.

 2. Présentation du candidat

La fameuse phrase : je vais vous laisser vous présenter…

  • Le contexte 

“Parlez-moi de vous rapidement ?” Cette question peut déstabiliser les candidats alors qu’elle devrait être vraiment la mieux préparée. Lors d’un entretien RH, il sera toujours demandé de présenter premièrement votre parcours académique et ensuite tes expériences professionnelles.

  • Les attentes du recruteur 

Le premier objectif de votre recruteur est de vérifier ce qu’il a compris de votre CV et surtout comprendre tous vos projets professionnels. Plus précisément ce qui vous intéresse, pourquoi avez- vous choisit de faire ce type d’études ? et à partir de ces informations, il sera capable de juger dans la mesure de possible si votre projet professionnel actuel est compatible avec les missions réalisées par le cabinet.

  • Les pratiques recommandées 

1/ Vous devez être en mesure de présenter votre parcours comme une suite logique d’événements. Même si vos écoles ou différents stages ou ne sont pas forcément le fruit de votre seul choix, il est très important de les présenter comme tels. C’est vrai en particulier pour vos expériences professionnelles (moins pour le choix d’une école après concours). 

2/ Vous ne devez pas passer trop de temps sur les éléments les moins marquants, par exemple votre parcours académique globalement ne nécessite pas trop de détail. Il vaut mieux se concentrer sur les expériences professionnelles notamment ce qui vous a plu vraiment ou même  moins plu si cela amène logiquement à votre candidature actuelle, et encore ce que vous avez réalisé ainsi que ce que ça a suscité comme aspirations et intérêts pour votre future carrière. 

3/ Il est recommandé d’utiliser la méthode STAR pour préparer la présentation de vos expériences :Situation : contextualiser la société,le projet, le département … dans des mots bien clairs que tout le monde peut comprendre (pas de termes techniques ou d’acronyme)

Tâche : qu’avez-vous vraiment eu à faire ? Décrivez ce qui était attendu de vous.

Actions : comment l’avez-vous concrétisé ? Stratégie, méthode de travail, et différents  outils…

Résultats : à quoi avez-vous finalement abouti ? Donnez des résultats et des chiffres concrets dans la mesure du possible.

3. Questions d’entretien RH de motivation 

Pourquoi avoir postulé chez nous ?!

  • Le contexte 

Après la présentation de votre parcours, il vous sera généralement  demandé d’expliquer pourquoi vous avez postulé dans l’entreprise que vous rencontrez. Et là encore, il s’agit d’une étape indispensable qu’il ne faut pas négliger car les recruteurs sont particulièrement intéressés par votre intérêt pour leur cabinet.

  • Les attentes des recruteurs 

La majorité des profils rencontrés par les recruteurs ont des CV quasiment similaires . 

Le facteur essentiel différenciant l’entretien RH réside dans la présentation de toutes les motivations. Ils vont chercher à comprendre pourquoi vous avez postulé chez eux et si vous avez un minimum de connaissances de leur cabinet et leurs différentes spécificités. Ils recherchent réellement des personnes dont leurs projets et attentes professionnels correspondent à leur positionnement sans quoi le risque que la greffe ne prenne pas leur paraîtra trop grand. Un recrutement raté est une source de coûts supplémentaires et de frustrations  considérables qu’ils cherchent sans cesse à éviter.

  • Les pratiques recommandées 

1/ Rapprochez des aspects de votre projet professionnel à celles du cabinet. Vous aimez suivre des projets depuis le lancement d’idée puis conception sur un tableau noir jusqu’au lancement ? Vous êtes particulièrement intéressé par l’industrie du pétrole et du gaz ? Ça tombe bien, ce cabinet de recrutement est très actif  dans cette industrie et publie plein d’opportunités dans ce domaine en particulier !

2/ Il n’y a pas de secret pour réussir, il faut faire vos devoirs. Renseignez-vous sur l’entreprise sur internet. 

4. Descriptif du poste

  • Le contexte 

Maintenant, votre interlocuteur va prendre la parole pour vous parler plus dans le détail du poste et de l’entreprise. Au cours de cette présentation, qui peut durer généralement de 5 à 10 minutes, seront abordés la nature de son activité,l’histoire du cabinet, son organisation et les besoins actuels à l’origine du recrutement.

  • Les attentes des recruteurs 

Cette étape constitue moins une mise à l’épreuve aux yeux de tous les recruteurs. Cependant, elle va lui donner l’occasion d’observer attentivement quel genre d’interlocuteur vous êtes. La capacité à écouter, analyser et à traiter l’information, et à en déduire les bonnes questions sont également des qualités très appréciables chez un candidat. Par ailleurs, le degré d’attention que vous porterez à cette partie est un indicateur important de votre réel intérêt pour le poste. 

  • Les pratiques recommandées 

1/ On vous conseillera d’être proactif, de réagir aux informations données plutôt que d’être silencieux jusqu’aux questions de fin d’entretien. C’est intéressent par exemple si vous utilisez les moments de blanc pour résumer avec vos propres mots ce que vous avez compris.

2/  Pour montrer votre sérieux, il ne faut pas hésiter à sortir une feuille et un stylo afin de prendre des notes.

5. Questions diverses et fin de l’entretien

  • Le contexte 

En effet, cette dernière phase de l’entretien peut intégrer plusieurs éléments. C’est tout d’abord un temps alloué aux questions que vous ou votre interlocuteur pourriez avoir. 

Il s’agira de discuter les étapes de la suite du processus de recrutement. Dans certains cas on vous proposera de fixer d’ores et déjà l’entretien suivant, qui sera plus technique. Mais généralement on vous annoncera dans les jours d’après si le processus continue ou non. 

  • Les attentes des recruteurs 

 Le recruteur n’a pas vraiment une attente précise à votre égard en aboutissant à la fin de l’entretien. D’où l’intérêt de faire preuve de sa motivation dans cette étape! C’est aussi une très bonne occasion de vous démarquer par votre originalité dans les questions intelligentes que vous devez  poser.

  • Les pratiques recommandées 

1/ Préparez toutes  vos questions à l’avance ! Dans quelle équipe  ? Avec quels outils vais-je travailler ? Il existe plusieurs éléments importants qui ne vous viendront pas nécessairement à l’esprit le jour J. N’hésitez pas non plus à poser vos différentes questions concernant attentes et le déroulé du cabinet sur les prochains entretiens.

2/ Renseignez vous sur votre évolution dans le cabinet. C’est un élément marquant et montrera que vous vous projetez dans le futur de l’entreprise. 

3/ Une bonne manière de démontrer votre motivation sera d’écrire un bon mail à votre interlocuteur après l’entretien. Vous pourrez :

  • montrer votre compréhension des points-clés de toute la discussion.
  • le remercier pour cet échange.
  • confirmer votre intérêt pour ce poste. 

Leave a Comment