L’E-réputation & la recherche d’emploi : Comment soigner son identité numérique ?

Avec l’ère de la digitalisation, des médias sociaux et de l’IA, les recruteurs et les chasseurs de tête se sont adaptés, en choisissant la « googlisation » et le digital recruiting, poussant ainsi les candidats à soigner leur e-réputation pour en faire un atout majeur.

Mais tout d’abord :

  • Quelle est la différence entre l’e-réputation et l’Identité numérique ?

L’e-réputation, peut être défini comme l’image véhiculée et/ou subie par une entreprise ou une marque sur Internet et autres supports numériques. Elle s’applique également aux produits et services.

Autrement dit, elle est le résultat en termes d’image des contenus produits et diffusés par l’entreprise, mais surtout celui des contenus crées par les internautes sur les blogs, réseaux sociaux, forums et autres espaces communautaires.

Cependant, l’identité numérique est connue comme l’ensemble des traces conscientes et inconscientes, laissées par un individu lors de ses diverses navigations sur Internet.

Par conséquent et suite à l’importance de ces notions et leur rôle prépondérant dans le succès des marques et des firmes multinationales, les recruteurs ont appris à chercher l’information en dehors des sentiers battus, afin d’embaucher un personnel de qualité.

 Alors comment doit-on s’y prendre pour bien se préparer ?

  • Comment soigner son identité numérique ?

Actuellement, l’usage des médias sociaux et la multiplication de toutes ces plateformes, peuvent conduire à la propagation des informations personnelles (voir trop détaillées ou intimes) pouvant échapper au contrôle des individus.

Cependant, ces données sont scrupuleusement scrutées et analysées par les recruteurs qui peuvent juger le candidat et prendre une décision quant à son employabilité sans qu’il ne soit informé. Il est donc primordial pour tout chercheur d’emploi d’être averti de cette pratique ; car la quasi-totalité des entreprises profile l’identité des candidats sur Internet. Pourquoi s’en priver tant qu’il s’agit d’une autre source d’information gratuite et accessible !

Il faut donc détourner cette situation en sa faveur et essayer de reprendre le contrôle en soignant sa réputation virtuelle. Voici donc quatre conseils pour préserver une « bonne » identité numérique :

  1. Essayer le « name googling » : même si cela parait narcissique, « l’auto-googlisation » est un geste qui vous permettra de connaître les informations reliées à votre identité numérique, pour en prendre connaissance et pouvoir les modérer si le besoin y est ;
  2. Procéder au nettoyage : il est aujourd’hui indispensable de configurer la confidentialité de vos comptes en séparant le privé du professionnel. Supprimez aussi tout contenu susceptible de nuire à votre e-réputation ;
  3. Ayez une stratégie de visibilité : faites attention et n’essayer pas de tout faire disparaître ! Une absence totale sur Internet éveillera la suspicion de vos futurs employeurs. Notons de plus, que certains domaines comme le marketing et la communication nécessitent de s’être acquitté des outils du web et d’en avoir même une bonne expérience.
  4. Sélectionner avec soin vos médias sociaux : choisissez parmi les différentes plateformes disponibles, les réseaux sociaux les plus adéquats pour développer et faire évoluer votre identité numérique. Cependant créer un compte dans le seul but d’en avoir un peut s’avérer inutile : essayer plutôt d’être actif et actualiser de temps en temps vos informations sans trop en révéler.

Internet reste donc un moyen permettant à tous les individus de se mettre en avant d’une manière efficace et ciblée dans le cadre de la recherche d’emploi à condition que l’on sache bien gérer son e-réputation pour donner la meilleure image de soi-même et avoir un atout majeur auprès des recruteurs.

Sources :

- E-réputation et recherche d'emploi

- Définition marketing de l'é-réputation