Comment préparer un bon Cv en anglais ?

  
Pour des multiples raisons, nous pouvons être amenés à préparer un Cv en anglais. 

Mais il faut l’avouer, plusieurs d’entre nous pense que cette tâche est une véritable corvée ! 

Devoir passer par la traduction, trouver les bons mots-clés sans altérer le sens des phrases, tout en songeant au souci de la clarté et de la concision…n’est pas donné à tout le monde. 

 Ainsi si vous avez besoin de rédiger un bon Cv en anglais, suivez cet article afin d’avoir toutes les clés nécessaires pour réussir votre démarche. 

Il vous est certainement arrivé de devoir préparer ce type de CV. Le problème c’est que vous ne savez pas justement ce vous devez y inclure, comment le structurer ! ajoutez à cela le fait que vous devez vous exprimer dans une langue qui n’est pas là votre …cela peut vite basculer vers un cauchemar ! 

Ainsi pour éviter ces difficultés, voici les éléments qu’il faut prendre en considération pour faire un bon CV en anglais

 

1.     Pourquoi faut-il avoir un CV en anglais 

Grâce aux perpétuelles évolutions technologiques, à la digitalisation et la mondialisation les frontières disparaissaient sur le marché du travail. 

·       IL est donc impératif de penser à s’adapter en traduisant nos CV dans une langue internationale comme l’anglais. 

Disposer d’un bon CV en anglais en amont, vous permettra de vous ouvrir à de nouveaux marchés, des nouvelles opportunités d’où l’intérêt d’anticiper toutes sortes de situations. 

Vous ne sauvez jamais, l’opportunité de vos rêves vous attend peut-être dans une grande firme internationale. 

 

2.     La structure d’un bon CV en anglais

Introduction : qui-suis-je

Il s’agit de la première étape de votre CV anglophone. 

Dans cette partie vous devez manifester votre intérêt envers l’entreprise en décrivant brièvement ce que vous cherchez. 

Votre message doit être rédigé dans un ton soutenu. Soyez bref et concis. 

Indiquez que vous serez prêt à passer un entretien via Hangout, Skype ou toutes autres plateformes, au cas où le recruteur souhaiterait avoir plus de détails.   

 

Informations personnelles

Cette rubrique est conservée à vos informations de base comme votre date de naissance, situation matrimoniale, votre nationalité, votre email, numéro de téléphone et adresse. 

 

Les programmes maîtrisés

Ici vous devez parler des programmes, outils, technologies ou langages que vous maîtrisez. C’est votre chance de mettre en avant chacune de vos compétences afin d’apporter une valeur ajoutée à votre CV. 

 

Les formations

Dans cette section, vous devez parler des formations que vous effectuez et des certifications et diplômes que vous avez obtenues. 

Evitez d’inclure les formations qui ne se rattachent pas au poste convoité. 

Par exemple si vous cherchez un post dans la comptabilité, il est inutile de mentionner le certificat que vous avez obtenu dans le design graphique durant votre temps libre. 

N’oubliez pas aussi d’indiquer les différents organismes et institutions où vous avez effectué ces formations, tout en indiquant le lieu et la période. 


L’expérience personnelle

Il s’agit d’une partie essentielle dans votre CV. 

Citez dans cette partie les emplois que vous avez exercez auparavant. Indiquez l’intitulé de votre poste, puis détaillez vos fonctions, l’étendue de vos tâches, le nom et le type de votre entreprise. 

Indiquez les périodes où vous exercé vos activités en commençant par le mois et l’année et suivez le même raisonnement pour indiquer la date de la fin votre relation professionnelle. 

 

Les aptitudes et les centres d’intérêt

Mentionnez les aptitudes qui peuvent apporter un plus au poste pour lequel vous postulez. Mettez-vous à la place de l’employeur et sélectionnez ce qui peut lui sembler utile.  

Pensez à inclure les cours, les diplômes additionnels et les réalisations dont vous êtes le plus fier et que vous jugez important à mentionner. 

Dans les pays anglo-saxons les recruteurs ne prennent pas uniquement en compte vos diplômes et études mais ils s’intéressent énormément à vos activités annexes (sportives, culturelles, caritatives et bénévolat).  

Ils analysent aussi votre façon d’être, de faire ainsi que d’autres aspects complémentaires pour connaître si vous allez bien vous intégrer au sein de l’équipe dans laquelle vous travaillerez. 

 

Les références

Il s’agit ici d’une section un peu particulière. Vous devez donc mentionner des personnes qui maîtrisent la langue anglaise et qui pourront attester de vos aptitudes et de votre maîtrise de l’anglais. 

Si les personnes qui t’ont recommandé ne parlent pas couramment l’anglais, évitez de mettre le numéro de téléphone et mettez seulement leur e-mail. 

 

3.     Quelques conseils pour bien rédiger un CV en anglais 

 

·       Pensez à adapter la rédaction de votre CV en anglais par rapport au pays dans lequel vous souhaitez postuler. L’anglais au Royaume-Uni ou en Australie est très différent de celui des Etats-Unis. 

 

·       Si vous ne maîtrisez pas bien l’anglais, faites appel à un traducteur professionnel. Bien qu’un peu onéreuse pour certains budgets, cette solution reste de loin la plus fiable. 

 
 

·       Vous pouvez également faire appel à un logiciel de traduction. Ceci dit cette option reste toujours moins fiable car elle se base sur des résultats robotisés qui ne correspondent pas souvent aux tournures linguistiques et de syntaxe qui peuvent être faites par des humains.  

 

·       Choisissez une bonne mise en page, la mise en page idéale n’existe pas, l’essentiel c’est de rester clair, facile à lire et pas trop long tout en gardant un air professionnel. Le recruteur qui lira votre CV n’aurait probablement pas assez de temps, assurez-vous qu’il trouve facilement les infirmations qu’il cherche. 
 

·       Employez des verbes d’action dans un CV, les verbes d’actions vous donnent l’air d’un candidat dynamique, motivé et énergique …tout ce que l’employeur cherche. 

 
·       Relisez-vous toujours et encore, une fois que vous aurez préparé votre CV, assurez-vous de le relire, en évitant les fautes d’orthographe. Vous ne désirez pas gâcher tout ce que vous avez fait en amont. Relisez-vous puis refaite le plus tard. Cela vous permettra d’avoir un regard neuf pour repérer les moindres erreurs qui pourront faire une mauvaise impression auprès du recruteur. 


Maintenant que vous savez comment créer un Cv en anglais, comment le structurer ainsi que les bons conseils qu’il faut suivre, prêtez-vous à l’exercice et préparer ou actualiser votre propre CV.