10 erreurs et pièges à éviter en entretien d’embauche

Selon Yves Gautier un coach spécialisé dans le coaching CV, entretien d’embauche et recherche d’emploi avec plus de 18 ans d’expérience, il existe 10 erreurs qui peuvent plomber un candidat lors de son entretien d’embauche.

Erreur 1. Ne pas anticiper sur les faiblesses de votre CV

Pour les débutants, la faiblesse la plus récurrente serait le manque d’expérience. Cependant, vous pouvez contourner cette critique en suivant des formations en ligne, en lisant des livres, en visitant des salons professionnels ou en se documentant sur le site de l’entreprise et de ces concurrents… L’idée ici est de montrer sa curiosité et sa capacité de prendre des initiatives personnelles.

Erreur 2. Parler de façon abstraite

Évitez de donner des définitions lorsqu’on vous pose des questions, ce genre de réponses bateau n’apporte rien comme information au recruteur. La solution serait plutôt de donner des exemples concrets, des illustrations, des photos de votre vécu et de vos expériences passées. La solution est d’avoir en tête 5 exemples de situations réelles que vous avez gérées.

Erreur 3. Ne pas montrer qu’on a bien compris le poste

Essayer de démontrer que vous avez bien cerné les missions principales de votre futur poste, reformuler votre réponse en faisant le point avec le recruteur sur les éléments à retenir.

Prouvez-lui que vous avez bien compris les priorités ainsi que les éléments que l’entreprise veut mettre en avant.

Erreur 4. Ne pas amener une ambiance de travail

Le problème constaté dans la plupart des entretiens est qu’on reste trop souvent au cadre fermé de l’entretien. La solution réside donc, dans le fait de recréer une ambiance de travail, et de faire connaître à notre vis-à-vis qu’on est plutôt dans une réunion de travail au lieu d’un entretien d’embauche.

Erreur 5. Être prévisible dans vos réponses

Ne donnez pas des réponses prévisibles, trop faciles ou généralistes qui sont utilisés par tout le monde… Essayez plutôt d’être original, démarquez-vous, ne craignez pas de montrer votre caractère, votre philosophie personnelle et votre vision des choses. Si vous êtes débutants parler d’auteurs ou d’une personnalité marquante qui vous a imprégné.

Erreur 6. Être frileux en matière de question

Beaucoup de candidats attendent la fin de l’entretien pour poser une à deux questions, mais c’est souvent trop tard… L’idée, c’est qu’on est plus dans une démarche d’échange et de dialogue et vos questions doivent venir assez tôt. Posez des questions comme : quels sont mes objectifs ? Quelles sont les priorités du poste ? Ou les points de vigilances ??

Erreur 7. Se répéter d’entretien en entretien

Éviter d’avoir toujours la même présentation et les mêmes arguments, cela donnera au recruteur l’impression que ça patine car le candidat ne s’est pas servi d’information qu’il a pu récolter, n’a posé de question et donc il se répète et il manque d’originalité.

Erreur 8. Être trop scolaire

Sortez de l’aspect trop scolaire dans vos réponses où vous répondiez d’une manière carrée sans aucune tentions ou friction…Le principe, c’est qu’en entretien d’embauche, il faut sortir de ce cadre par exemple en apportant des problématiques. Ne pas être scolaire, c’est-à-dire parfois aller titiller le recruteur et oser sortir des sentiers battus en apportant vos idées.

Erreur 9. Ne pas créer de suspens

Cela veut dire que lorsque vous êtes dans votre premier entretien vous devez promettre des choses pour les entretiens à venir. Par exemple par rapport aux éléments que vous m’avez donné lors de notre prochaine rencontre, je vous présenterai un plan d’action ou quelques maquettes sur Photoshop par rapport au design du produit…

10. Évoquez des mauvaises images

Ne passez pas des heures à évoquer des images qui ne collent pas au poste. Avec un peu de recul, on ne communique pas avec des mots, mais plutôt avec des images donc l’idée est de donner par le biais d’exemple des images qui tournent dans la tête du recruteur de telle sorte à ce qu'à un moment donné, il se dit oui, c’est le bon candidat il me le faut dans l’équipe.